, 'opacity': false, 'speedIn': , 'speedOut': , 'changeSpeed': , 'overlayShow': false, 'overlayOpacity': "", 'overlayColor': "", 'titleShow': false, 'titlePosition': '', 'enableEscapeButton': false, 'showCloseButton': false, 'showNavArrows': false, 'hideOnOverlayClick': false, 'hideOnContentClick': false, 'width': , 'height': , 'transitionIn': "", 'transitionOut': "", 'centerOnScroll': false }); })
21 juillet 2013Pas de commentaires

L’INVENTION DE HUGO CABRET, Brian Selznick

Résumé :

Hugo Cabret est orphelin. Son père vient de mourir dans l’incendie du musée où il était employé. Le garçon est alors recueilli par son oncle qui l’héberge dans les combles de la gare dont il est chargé de régler les horloges. Or, Hugo a une obsession : achever de réparer l’automate sur lequel son père travaillait. Il est en effet persuadé que cet automate a un important message à lui délivrer…

Mon avis :

-J’ai lu ce roman il y a quelques temps mais il m’a marqué par sa forme, surtout. Un mélange de texte et de dessins, les deux réalisés/inventés par l’auteur. Un mélange très important qui rend ce livre vraiment bien.

-Rien que l’intérieur du livre me plaît beaucoup. Ces teintes noires et sombres, la police d’écriture, les pages qui annoncent un nouveau chapitre, etc… Des choses toutes bêtes mais qui me paraissent importantes. Seule la couverture me dérange un peu : je n’aurais pas mis une photo. Ou pas une photo de personnage, en tout cas. Mais c’est un détail et je l’aime bien quand même.

-Les dessins sont vraiment très très beaux. En noir et blanc, comme ça. Avec des gros plans, des plans plus éloignés, des personnages et des objets, etc… Je ne m’y connais strictement pas en dessin ou en arts-plastique mais c’est précis, c’est fin, c’est réussi, je trouve. Et puis c’est une très bonne idée de lier dessin et texte. On comprend tout à fait l’histoire racontée par les dessins et ça apporte beaucoup. Des fois il y a un gros plan sur quelque chose, on se demande ce que c’est et à la page d’après, on s’éloigne de plus en plus et au final, on découvre ce que c’était : c’est vraiment bien. Ensuite, le début et la fin. Tout noir, avec la lune : de plus en plus grande (pour le début) et de plus en plus petite (pour la fin). C’est très beau.

-L’écriture, ensuite. Déjà, rien que la première phrase, j’aime beaucoup : « De son perchoir derrière l’horloge, Hugo domine tout et observe. ». C’est une belle phrase simple qui « donne » bien la suite des dessins (oui, le livre commence avec une série de dessins (magnifiques)). C’est bien écrit, c’est fluide et on prend plaisir à lire.

-Et l’histoire est bien trouvée, originale, bien racontée. Elle est belle, poétique et on s’y accroche bien ! J’ai beaucoup aimé.

-Les dessins rendent le roman encore plus dynamique et réaliste, ils apportent beaucoup. On prend toujours plaisir de passer des dessins au texte et du texte aux dessins. Ce roman change de ce que je lis d’habitude, ça fait du bien et c’est très intéressant ! L’histoire en soi est géniale aussi.

-Bref, je vous conseille ce roman, une belle découverte et une belle aventure.

Posté dans : Romans par Tags :